Étiquettes

, ,

Une iranienne, vivant actuellement en Espagne, a été défigurée et rendue aveugle après avoir été attaquée à l’acide en 2004, par un homme qu’elle refusait d’épouser. Jusque là me direz-vous, c’est malheureux, ignoble, etc. et vous aurez raison. Sauf que… Oui, il y a un « sauf que », vous imaginez bien, sinon je n’en parlerais pas.

Et bien, la pauvre femme a applaudi des deux mains au verdict prononcé par un tribunal de Téhéran: son agresseur devra lui aussi être aveuglé, selon la loi « œil pour œil, dent pour dent ».

« The person who did this deserves to go through the same suffering. Only this way will he understand my pain, » a-t-elle déclaré.

amenehbahrami.jpg

En même temps, l’intention était louable: ce n’est pas tant la vengeance qu’elle souhaitait que le fait de faire un exemple. La cour de Téhéran a rendu son verdict en février, et au départ, l’homme ne devait être aveuglé que d’un œil, parce qu’en Iran, un homme vaut deux femmes (heu… hein?????). Mais Ameneh Bahrami (c’est son nom) a dit au juge qu’avec un seul œil, on pouvait quand même vivre. Et donc, le juge a accepté qu’on aveugle l’homme, et a renoncé en conséquence aux 20.000 euros qu’elle aurait pu avoir en plus d’un seul oeil.

Et pour ceux qui aiment les détails, sachez que l’homme sera anesthésié, et ne souffrira pas quand on lui versera les quelques gouttes d’acide sur la cornée.

Source, via Arbroath, le 9 mars 2009

Je ne sais pas ce qui est le plus choquant dans l’histoire: l’attaque barbare, ou la condamnation tout aussi barbare. Et deux vies brisées parce qu’un homme ne sait pas se contenir.