Étiquettes

, ,

Cette ville, située à 2km de la centrale nucléaire de Tchernobyl, comptait 43 000 habitants jusqu’au 26 avril 1986, date du célèbre accident.

Il aura fallu trois jours aux autorités ukrainiennes et celles des pays limitrophes pour évacuer les résidents. Certains convois venus assister la population ne repartirent même pas.

Cette place fantôme, nimbée dans l’horreur du souvenir permanent, a laissé le terrain à la nature qui y a repris ses droits, entre verdure et moisissure.

Chernobyl-Today-A-Creepy-Story-told-in-Pictures-school5.jpg
Dans une école primaire.
Chernobyl-Today-A-Creepy-Story-told-in-Pictures-funfair.jpg
La fête foraine de Pripyat devait ouvrir le 1° mai.
Chernobyl-Today-A-Creepy-Story-told-in-Pictures-hospital1.jpg
L’hôpital, qui a reçu d’énormes taux de radiation, a accueilli les premiers blessés.
Chernobyl-Today-A-Creepy-Story-told-in-Pictures-buildings11.jpg
Un bâtiment, qui devait être l’hôte d’un événement politique dans les jours à venir.
Sous son air abattu, le charme de Pripyat se retrouve parmi quelques autres photos, via Village of Joy