Étiquettes

, ,

Lourdes a failli renoncer à l’hostie à la française. A la fin 2009, les responsables du célèbre lieu de pèlerinage ont émis l’hypothèse de changer de fournisseur d’hostie pour trouver des tarifs moins chers que ceux pratiqués par la filière traditionnelle, constituée de 36 monastères français. Ils ne l’ont finalement pas fait, mais ont réussi à obtenir une baisse des prix.

Dans un article étonnant, La Croix raconte ce psychodrame en milieu religieux causé par l’effondrement du marché français de l’hostie et la concurrence étrangère:

«Des producteurs étrangers, notamment polonais, ont cassé le marché», avance Sœur Marcelline, du Carmel de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), responsable du groupement des monastères vendant et fabriquant des hosties. De fait, en Pologne, le «marché» est beaucoup plus important, et les hosties sont fabriquées par des laïcs, à des prix de revient plus faibles.

Les monastères producteurs d’hostie ont lancé une campagne de communication pour sensibiliser les acheteurs.

Via Slate, le 1er mars 2010.

Ces polonais, en plus de fournir un pape et plein de plombiers, ils s’attaquent aux ostie ben françaises!