Étiquettes

armistice1918Vous l’ignorez sans doute, moi aussi avant de tomber sur une série d’articles depuis quelques jours, mais la Première Guerre mondiale prendra très officiellement fin ce dimanche, avec le dernier versement soldant la dette de l’Allemagne. Enfin, c’est une façon raccourcie de le dire.

Cette dette de la Grande Guerre arrive à échéance 92 ans après l’armistice.

«Le montant restant à payer est de 69,9 millions d’euros, une somme prévue au point 2.1.1.6 du budget fédéral 2010, intitulé « Dettes réglées à l’étranger »», précise le quotidien Bild. «La plupart de l’argent ira à des particuliers, des fonds de pensions et des sociétés d’emprunts obligataires, comme convenu dans le cadre du traité de Versailles», ajoute The Daily Telegraph.

En 1919, le traité de Versailles imposait aux Allemands le paiement de 132 milliards de marks-or. Incapable de payer un tel montant, l’Allemagne avait emprunté pour pouvoir effectuer ces paiements. Et si le moratoire Hoover avait annulé ces réparations en 1932, le pays devait encore rembourser les emprunts.

Les nazis arrivèrent au pouvoir et cessèrent les remboursement pendant la Seconde Guerre mondiale.

A l’issue de celle-ci, l’Accord de Londres signé en 1953 entre la RFA et une vingtaine d’autres pays renvoyait à l’après-réunification la question des remboursements. La charge des intérêts incombant encore à l’Allemagne devait être réglée sur une période de vingt ans après la réunification, qui n’était alors qu’une hypothèse.

Le 3 octobre 1990, la RFA et la RDA se sont réunifiées, et le paiement des intérêts a repris. Ainsi, «entre 1990 et 2010, presque 200 millions d’euros ont été payés» par l’Allemagne à ses créanciers, affirmait fin 2009 Boris Knapp, le porte-parole de l’Agence financière allemande, en charge de la dette. Dimanche, pour le vingtième anniversaire de sa réunification, l’Allemagne tournera donc une nouvelle page de son histoire.

Via