Le vin Mariani

Étiquettes

, ,

Angelo Mariani (1838 – 1914) est un chimiste français. En 1863, alors préparateur de pharmacie, il développe une boisson tonique, réalisée à partir de vin de Bordeaux et d’extrait de feuilles de coca.

Vin_mariani_publicite156.jpg

Affiche publicitaire pour le vin Mariani, lithographie de Jules Chéret, 1894

Connue comme « vin Mariani », elle est commercialisée à l’époque sous le nom de « Vin Tonique Mariani (à la Coca du Pérou) ». La boisson est un énorme succès qui lui vaut la célébrité dans toute l’Europe. Le Pape Léon XIII, en signe de son approbation officielle, lui décernera une médaille « spéciale ».

Mariani_pope.jpg

Le Pape Léon XIII sur une réclame pour le vin Mariani

La publicité en sera confiée aux plus grandes célébrités, notamment littéraires :

« J’ai à vous adresser mille remerciements, cher Monsieur Mariani, pour ce vin de jeunesse qui fait de la vie, conserve la force à ceux qui la dépensent et la rend à ceux qui ne l’ont plus. »

— Émile Zola, 1895

« Cher Monsieur, J’ai reçu un tel secours de votre vin au moment de mes dernières couches que je vous conjure de m’en faire envoyer d’urgence une nouvelle caisse. »

— Léon Bloy, 1898

« Le témoignage des hommes serait bien trompeur si le vin Mariani ne faisait pas des merveilles. Je crois qu’il en fera en ma faveur s’il m’arrive jamais d’en avoir besoin. »

— Louis Duchesne

« Boire du vin Mariani/C’est chanter, croire, aimer sans trêve/ C’est ouvrir, au pays du rêve/Une porte sur l’Infini ! »

— Jean de La Vaudère

Drogue légale, elle contient entre 6 à 7 mg de cocaïne dans une bouteille. On comprend mieux les propos dythirambiques ci-dessus… En France, la version cocaïnisée du vin Mariani sera autorisée jusqu’en 1910.

vnmrianithumbSource

Mariani meurt en 1914. Les héritiers de Mariani arrêteront la production du vin dans les années 1930. Il créent une nouvelle boisson appelée Tonique Mariani qui restera en vente dans les pharmacies jusqu’en 1963.

Cette boisson aurait inspiré la création en 1885 du docteur Pemberton (Atlanta, États-Unis), le French Wine Coca, ancêtre du Coca-Cola qu’on connaît aujourd’hui sans alcool (à cause de la prohibition de 1886 dans l’État de Géorgie) et sans cocaïne (depuis 1906).

Via