Étiquettes

, ,

Lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté, on pouvait lire sur les trains français qui amenaient les futurs poilus vers le front « à Berlin« . Et bien, les allemands firent de même.

Sur ce wagon, on peut ainsi lire « en voyage vers Paris« , « à bientôt sur les boulevards », et « la pointe de mon épée me démange« . Ils ont déchanté rapidement dans chaque camp, on le sait.

via