Étiquettes

, , ,

La Bibliothèque apostolique vaticane (en latin : Bibliotheca Apostolica Vaticana), appelée communément la Bibliothèque vaticane ou la Vaticane, est l’une des plus anciennes bibliothèques du monde. C’est la bibliothèque d’État, publique, du Saint-Siège. Elle continue d’être alimentée en tant que bibliothèque universelle, mais est surtout célèbre pour ses collections de manuscrits de toutes les époques.

Son but est de « conserver les livres et les manuscrits, les actes des souverains pontifes et des dicastères de la Curie romaine, et de les transmettre à travers les siècles » et surtout de « mettre à la disposition du Saint-Siège et des chercheurs du monde entier les trésors de culture et d’art » dont elle est l’écrin (Jean-Paul II).

Ses collections contiennent des manuscrits, pour certains richement enluminés, parmi les plus rares au monde. Citons le codex vaticanus, l’un des plus anciens exemplaires de la Bible connu, le sacramentaire gélasien, livre liturgique mérovingien, l’évangéliaire de Lorsch, un manuscrit carolingien, l’évangéliaire Barberini, manuscrit médiéval irlandais, De arte venandi cum avibus, un manuel de fauconnerie du XIIIe siècle, le Codex Borgia, un manuscrit mixtèque ou tlaxcaltèque, un exemplaire sur vélin de la Bible de Gutenberg, etc.

Et aujourd’hui, la Bibliothèque numérise, pour rendre ses collections encore plus accessibles. Un projet d’une ampleur considérable: 82.000 manuscrits, 500 pages en moyenne par manuscrit, 150Mb par page scannée… A la fin du projet, cela représentera 45 Pétabytes de données. Ça me donne le vertige. On peut consulter sur le site de la Bibliothèque 256 manuscrits d’ores et déjà scannés.