Étiquettes

,

Le coléoptère bombardier doit son nom à la tactique qu’il utilise pour éloigner les prédateurs. Il sécrète un liquide brûlant (décrit par Hermann Schildknecht en 1961) par deux glandes qui est stocké dans deux chambres communicantes en présence d’un inhibiteur de la réaction. Ce liquide est composé d’hydroquinone et de peroxyde d’hydrogène. Il envoie ce liquide accompagné d’un catalyseur chimique sur le prédateur. Le liquide est violemment expulsé par un « canon » à l’arrière du corps produisant une détonation parfaitement audible. Fatal pour les ennemis, très douloureux pour un être humain.

tumblr_mm0vzkXlG61r8vrhxo1_500via