Étiquettes

La tribu semi-nomade des Samburu (Kenya) pratique encore l’excision, bien que la pratique ait été rendue illégale par le Protocole de Maputo en 2003 (protocole ratifié par 37 pays africains). Ceci étant, lentement mais sûrement, les mentalités changent. Les femmes, soutenues par un certain nombre d’hommes, se sont emparées de la choses, et en parlent. Ce qui est fondamental. Elles parlent pour que leurs filles ne passent plus par ce rituel pour devenir femmes. »Quand vient le temps », c’est le moment où les jeunes filles deviennent femmes et peuvent être mariées.

Ce court documentaire n’est pas déprimant, bien au contraire. On y entend les débats, les arguments qui font mouche. Et face aux anciens qui déclarent qu’une femme excisée est plus facilement contrôlée se dressent les voix des jeunes femmes et hommes qui veulent autre chose. Ce qui n’est qu’un rite, et non une tradition, peut être changé.

Le réalisateur Charles Gay, a su capter la beauté des traditions et des couleurs portées par ces femmes, dans tous les sens du terme. Les femmes Samburu conserveront leur identité, mais pas les sacrifices qui s’y reliaient.

via