Étiquettes

, ,

L’adermatoglyphie est une maladie génétique extrêmement rare, qui ne cause aucun problème, sauf avec les autorités ou la justice… Il s’agit de l’absence d’empreintes digitales, que l’on nomme également dermatoglyphes (du grec derma, « peau », et gluphê, « gravure »).

adermatoglyphia
En 2007, le dermatologue Peter Itin fut contacté par une citoyenne suisse, que les autorités américaines refusaient de laisser entrer sur le territoire, faute d’empreintes digitales (ceux qui sont déjà passé par une frontière américaine savent de quoi je parle: il faut passer ses doigts sur un scanner). L’immigration américaine ne comprenait tout simplement pas pourquoi elle ne disposait pas de ces empreintes, comme tout le monde.

Quand le docteur Itin a fait sa petite enquête, il a découvert que huit autres membre de la famille de cette femme étaient également nés sans empreintes digitales. La recherche scientifique aidant, on a trouvé trois autres familles (non reliées entre elles) présentant la même particularité, l’adermatoglyphie. Officieusement, son petit nom est d’ailleurs la « maladie du retard à l’immigration ». Le gène responsable de cette particularité a été isolé en 2011. Pour en savoir un peu plus sur la protéine qui a entrainé cette mutation, c’est sur le Smithsonian.