Étiquettes

,

Regardez la bactérie Pseudomonas syringae en action, lorsque plongée dans un liquide. En une fraction de seconde, elle gèle l’eau à -6°.

Cette bactérie présente dans l’air joue un rôle dans l’apparition de neige ou du givre à une température proche de 0 °C. Plusieurs souches de P. syringae ont été utilisées expérimentalement puis industriellement par l’Industrie des biotechnologies pour leur capacité à nucléer les gouttes d’eau pour former un noyau de cristal de glace lorsque la température approche 0 °C, par exemple, sous forme de bactéries lyophilisées pour la production de neige artificielle pour les pistes de ski ou le cinéma. Un produit commercial Snomax est vendu à cet effet.

On a ainsi créé des îles artificielles de glace pour faciliter des forages pétroliers sur l’océan Arctique.

On a envisagé d’utiliser Pseudomonas comme activateur de nucléation de glace pour produire en hiver d’énormes blocs de glace qui pourraient être utilisés en été pour la climatisation de grands bâtiments industriels, bureaux, patinoires.. voire pour accélérer – tout en consommant moins d’électricité – la congélation de divers aliments, dont des émulsions surgelées (crème glacée par exemple).

Bon appétit. Vidéo via, texte via.