Mots-clefs

,

Parfois, au détour d’une promenade sur Gallica, on tombe sur des portraits qui nous retiennent. Dommage que si peu d’informations soient disponibles sur ces personnes. Voici quelques centenaires, fixés sur la pellicule dans les années 1920 et 1930, qui devaient fasciner leur contemporains. A l’époque en effet, l’espérance de vie était de moins de 60 ans en moyenne.

centenaire1Le centenaire de Malakoff, en 1932. Intérieur simple, costume un peu grand pour un homme qui, quoique un peu frêle, ne fait pas son âge. Source

Centenaire2Madame Atler, centenaire, 1925. Source.

centenaire3Madame Théry, à Rennes, en 1932. On trouve dans le Journal La Croix (17 décembre 1932, n°15281) un mention de l’évènement (avec une photo où la dame a l’air de drôlement moins tenir debout):
On vient de fêter il Rennes, à la clinique de la Sagesse, le centenaire de Mme Théry, née le 13 décembre 1832, à Bapaume, dans le Pas-de-Calais, où elle se maria à l’âge de 19 ans. Elle eut quatre enfants dont un fils, mort en 1925, conseiller à la Cour de Rennes. Par une délicate attention, l’archevêque de Rennes avait tenu à participer, à cette fête. Après s’être fait présenter la jubilaire, Mgr Mignen fut conduit à la chapelle de la communauté, où une messe à l’intention de Mme Théry fut célébrée en sa présence […].

centenaire4François Fertiault, auteur, en 1915. Source.

Publicités