Mots-clefs

,

Dans ce qui devient une tradition sur ce blogue, voici un éléphant, tel qu’imaginé par un illustrateur médiéval. Soit il est très très triste, soit il a pris des drogues.

B04ncL9CYAAfXusRichard de Fournival, Bestiaire d’amours, Arras ca. 1300 (BnF, Fr 25566, f. 96v)

via

Le reste des billets:

Publicités