Étiquettes

,

Jacques Sayagh a 50 ans, vit dans la rue, et s’entretient. Julien Goudichaud, un réalisateur basé à Paris, le croisait tous les jours, et a fini par publier son portrait sur Facebook. Une vidéo de six minutes qui présente le quotidien de cet homme à la tignasse grisonnante et aux muscles imposants. Il l’intitule sobrement « Street Fight », le combat de rue.

Accompagné de son chien, entouré des quelques biens qu’il possède, Jacques entretient son corps et enchaîne les séries de pompes et d’exercices divers en utilisant le mobilier urbain autour de lui, dans le XVIème arrondissement de Paris. Après ce film, Jacques Sayagh a été médiatisé en France, et a pu renouer avec son fils, Rémi, chez qui il a passé Noël 2014.

Rémi Sayagh a également lancé une cagnotte en ligne pour aider son père. Si vous voulez aider un peu…