Étiquettes

, ,

Quelque part entre Los Angeles et Las Vegas, en passant par le Désert des Mojaves, vous trouverez un panneau indicateur un peu étrange, indiquant « Zzyzx Road » (prononcez Zaï-Zex). Cette route un peu défoncée vous emmènera à un complexe de santé désormais abandonné, appelé Zzyzx Springs. Ce nom lui a été donné par son promoteur dans les années 1940, Curtis Howe Springer, qui proclamait avoir inventé le dernier mot de la langue anglaise.

zzyzx-california-122[2]

Springer engagea des itinérants de Los Angeles pour construire une ville entière, incluant un hôtel de 60 chambres, une chapelle, un spa, et une source d’eau chaude naturelle… alimenté par une chaudière. Il fit même creuser un lac artificiel, Lake Tuendae (ci-dessous).

zzyzx-california-10[6]Springer était un escroc de la santé, ciblant surtout le petit vieux, à qui ils vendait des remèdes miracles pour guérir les hémorroïdes, le cancer, la calvitie, etc. Il fit d’ailleurs fortune. Il aurait pu s’en tenir là, mais quand il commença à vendre les terres autour de Zzyzx pour que ses patients soient plus proches de lui, le gouvernement lui rappela que cela ne lui appartenait pas, et tout fut fermé. Puis Zzyzx fut officiellement reconnu comme nom par le United States Board on Geographic Names en 1984.

zzyzx-california-1[2]Aujourd’hui, l’endroit est géré par California State University, qui y a installé son centre d’études sur le Désert. Les bâtiments servent pour la recherche, et le lac artificiel abrite désormais une espèce protégée de poissons, le Mohave tui chub.

zzyzx-california-3[2] zzyzx-california-8[5]Cliquez ici pour en voir plus.