Étiquettes

, ,

Les Chimbu vivent en Nouvelle-Guinée australienne, dans la province du même nom. Ils seraient environ 60.000 à vivre dans les aires traditionnelles des Chimbu (la province compte 376.000 habitants). On en sait peu sur ce peuple, ce qui rend certains de leurs rituels encore plus fascinants, comme le fait de peindre son corps pour ressembler à un squelette.

181Bien que peu de choses soient connues sur ce peuple, des photographes ou touristes ont pu saisir des clichés de leurs corps peints, au cours des festivals culturels qui rythment la région. Cette coutume aurait pris naissance dans le but de provoquer l’effroi chez les ennemis d’autres tribus. Les Chimbu ont une histoire d’Affrontements violents entre clans, pour des motifs variés.

Skeleton people of the HighlandsCe n’est qu’en 1934 que les occidentaux entrèrent en contact avec les Chimbu, au cours d’une expédition destinée à cartographier la région. Depuis, les tensions entre clans se sont apaisées. Mais la tradition de se peindre le corps est restée.

011C’est au cours des festivals « sing-sing » que les Chimbu retrouvent l’occasion d’arborer leurs peintures corporelles. Ainsi, le festival de Mount Hagen (à partir de 1961) se tient en août, et celui de Goroka (à partir de 1957) un mois plus tard. Ils permettent d’apprécier les célébrations d’une centaine de tribus, dont celles des danseurs-squelettes.

15 11-Chimbu-2 P1060137 P1020229Cliquez ici pour voir plus de photographies.