Mots-clefs

, , ,

La chasse au lièvre est un motif récurrent dans les marges des manuscrits médiévaux. Des scènes où l’on voit des chasseurs et leurs chiens courir après la proie, mais inversées: les lièvres chassent les humains. Dans le même genre, mais un cran au-dessus, les marges inférieures du MS royal 10 E IV de la British Library. C’est la vengeance du lapin puissance 10, le Rocky Balboa du lièvre, bref, ça va saigner. Ça commence avec un lièvre criblant de flèches un chien de chasse:

royal10eiv_takedownOn pourrait croire que le clébard va y rester, mais que nenni! Il est juste blessé, et affaibli pour être capturé par la bande du lapin.

royal10eiv_rabitbindingVoyez-vous, c’est que les lapins ne sont pas vraiment des chasseurs. Plutôt une sorte de police cunicole… Prochaine étape: la cour de justice lapine, et le juge en chef:  royal10eiv_rabbitjudgeOn fait l’impasse sur le jury, mais le résultat est là. Le chien est emmené dans un tombereau: royal10eiv_executioncartEt la sentence est la pendaison:

royal10eiv_houndhangingUne pauvre bête condamnée et pendue. La faute à la société, que voulez-vous. Insulte suprême, la conclusion de cette histoire fait froid dans le dos. Des mois plus tard, c’est un autre chien de chasse qui déterre les os du malheureux, pour s’en délecter.  royal10eiv_codaSource

Publicités