Étiquettes

, , ,

Dans le genre « soufre, sois belle et tais-toi », le Comptoir vous présente une méthode datant des années 1930 et destinée à enlever les tâches de rousseur (déjà, on tique, mais bon, l’époque valorisait les peaux blanches et unies…).

Unusual and Bizarre Beauty Devices in the 1930s and 1940s (3)L’appareillage compliqué couvre les yeux de façon hermétique, les narines sont obstruées, et la pauvresse personne respire à l’aide d’un tube. Les tâches de rousseur sont gelées à l’aide de dioxyde de carbone. On appelle ça de la carboxythérapie.