Étiquettes

, ,

Le quartier d’Ijburg se situe à Amsterdam. Il est situé sur plusieurs îles artificielles avec un plan de rues rectangulaire.  En prévoyance de la hausse des eaux, un des moyens de s’adapter, est de construire des maisons flottantes. Ce quartier expérimente en ce sens, et ces maisons sont souvent construites sur mesure, gaies avec de grandes baies vitrées des terrasses et arrimées à un fronton. Les vélos et les bateaux sont privilégiés face à l’automobile.

ijburg-floating-houses-1[6]Les propriétaires achètent l’emplacement sur l’eau pour une durée de 99 ans, et près de 20.000 personnes y ont déjà emménagé. A terme, le district contiendra 18.000 maisons pour 45.000 habitants environ, ainsi que des écoles, commerces, centres de loisirs et plages.

ijburg-floating-houses-10[6]Le prix de revient du m² est d’environ la moitié de celui du centre-ville. L’eau apporte une qualité de vie recherchée aux Pays-Bas. Les premières livraisons ont eu lieu en 2013.

ijburg-floating-houses-5[3]Un demi-étage est immergé, et propose des chambres à coucher et des salles de bain. En surface, une structure d’acier léger et de cloisons de bois offre les espaces de vie. Ces structures sont facilement modulables, comme des squelettes sur lesquels on peut greffer une véranda, un solarium, des terrasses, etc.

ijburg-floating-houses-9[2]Comme les maisons sont construites à 65km de là, puis touées via les canaux jusqu’à Ijsburg, elles ne peuvent dépasser une largeur de 6.5 mètres. Elles sont ancrées au fond du lac pour ne pas dériver.

ijburg-floating-houses-12[2]Bref une solution idéale pour un pays menacé régulièrement par la montée des eaux, et parfait dans un contexte de croissance de la population urbaine.

via