Étiquettes

, , , ,

Fut un temps, pas si lointain, où collectionner les restes humains d’indigènes était un sport comme un autre. Ci-dessous, le Major Général Horatio Gordon Robley avec sa collection de Mokomokai, des têtes maoris d’adversaires réduits en esclavage et tatoués de force (pour en savoir plus, lisez cet intéressant billet), en 1902.

Major+General+Horatio+Gordon+Robley+with+his+collection+of+tattooed+Maori+heads%2C+1895Source, via