Étiquettes

, ,

Voici ce que l’on appelle un hôtel à abeilles. Non seulement c’est beau, mais c’est surtout très utile. De plus en plus d’hôtels sont installés pour héberger les abeilles solitaires en période d’hibernation, ou pour pondre une larve.

62164441Au Jardin des Plantes à Paris. Photo JP Hartmann.

En France, le projet est notamment porté par l’ONF et l’Opie (Office pour les insectes et leur environnement). Constitué de compartiments reconstituant la diversité des micro-habitats prisés par les abeilles sauvages, l’hôtel à abeilles est un condensé de nichoirs propices à leur vie (nidification, hivernage).

hotel_urbanbees_lyongerland140910_2_0Source

Les structures en bois sont remplies de bûches percées, tiges creuses, tiges à moelle tendre et terre sèche sont destinées à accueillir diverses espèces d’abeilles sauvages. Alors que la plupart s’installent dans la terre (pisé), certaines espèces nidifient dans les trous et cavités dans le bois (rôle des trous percés). D’autres s’installent volontiers dans les tiges creuses comme les roseaux, la berce, la canne de Provence (ou encore les bambous, la renouée…). Enfin, quelques espèces nidifient à l’intérieur des tiges à moelle tendre en creusant un trou aux dimensions qui leur convient. Les espèces utilisées sont alors la ronce, le framboisier, le sureau ou le buddleia (arbre à papillons)… Source

PHOTO.1Source

Il renforce la capacité d’accueil tout en tenant compte de leurs spécificités de vie et de mœurs. Chaque hôtel peut abriter des dizaines d’espèces différentes. L’ONF peut réaliser les hôtels pour vous, et vous donne un tas de conseils pour les entretenir.

construire-hôtel-à-abeillesSource

Si vous avez envie de faire pareil chez vous, ne vous privez pas. Il vous suffit de chercher sur Internet « construire un hôtel pour abeilles ».