Mots-clefs

, , ,

Les technologies modernes permettent d’entendre des sons qui n’ont pas été produits depuis des milliers d’années. C’est ainsi que, grâce à Billy Ó Foghlú de l’Australian National University (College of Asia and the Pacific), on sait désormais comment sonnaient les cornes irlandaises de l’Âge de Bronze. Grâce à l’impression 3D, l’archéologue a découvert qu’un artefact que l’on croyait appartenir à une lance était en fait l’embouchure d’une corne. On a longtemps cru qu’il n’y avait pas eu d’instruments de musique en Irlande à cette époque, mais il semble que ce soit le résultat de mauvaises identifications (couplé au fait qu’à l’époque, on sacrifiait les armes et autres objets de valeur en les jetant dans les cours d’eau). En reproduisant l’artefact et en le mettant au bout d’une réplique de corne, il a obtenu un son bien plus intéressant que celui de la corne seule, plus riche, plus « velouté », et permis de constater que la culture musicale de l’époque était bien plus développée qu’on ne le croyait.

Publicités