Mots-clefs

, ,

C’est en 1896 que Méliès, grand créateur s’il en est, réalisa ce que l’on peut considérer comme l’un des premiers film d’horreur. L’année suivante, il réalise le premier film érotique, mais c’est un autre débat. Le Manoir du Diable, c’est l’histoire du diable (Méliès lui-même) qui arrive sous forme de chauve-souris et qui joue toute une série de tours à deux hommes.

Je vous vois rire sous cape, mais dites-vous qu’à l’époque, c’est très innovant (et ça faisait sans doute plus peur). Au plan technique, Méliès arrête et redémarre sa caméra pour créer des effets spéciaux d’apparition et de disparition, et c’est la première fois que l’on utilise cela dans l’histoire du cinéma. Plutôt chouette, non?

via

Publicités