Mots-clefs

, ,

De nombreux éléphants sont tués chaque année au Kenya, lorsqu’ils piétinent les récoltes et que les villageois les pourchassent. La zoologue Lucy King a donc développé une solution, grâce aux abeilles. En effet, les éléphants en ont peur, notamment parce que la peau à l’intérieur de leur trompe est particulièrement vulnérable aux piqûres d’abeilles. Et c’est ainsi que des clôtures, faites non de barbelés mais de ruches, sont installées autour des récoltes, à 10m d’intervalle.

beehive-fenceDès qu’un éléphant s’approche et touche l’un des poteaux sur lesquels une ruche sont accrochées, bim, toutes les ruches se mettent à vrombir et les abeilles sortes, ce qui fait fuir les éléphants. Le projet a été testé dans trois communautés agricoles au Kenya, avec un taux de succès dépassant les 80%. Les récoltes sont protégées, les éléphants éloignés, et les villageois peuvent tirer profit du miel des abeilles.

KING-Langstroth-beehive-fence-line-Tsavo1 mozambique-bannersource, via

Publicités