Voici un joli portrait (malheureusement en anglais), d’une femme qui avait tout pour être ordinaire, et qui s’est embarquée dans une carrière de chanteuse punk la quarantaine passée. Que voulez-vous, quand on s’appelle Viva, faut faire honneur à son nom.

via

Advertisements