Étiquettes

, ,

Cette chemise en piteux état est, en l’état actuel, la plus ancienne robe tissée au monde. Une datation au carbone 14 indique qu’elle aurait été faite entre 3482 et 3102 avant JC. Il est rarissime que des étoffes survivent au temps qui passe, sauf lorsqu’elles ont servi de linceuls ou de bandelettes pour momies… La Robe Tarkhan (c’est son nom) au contraire, a été portée par un être vivant (elle porte des marques aux coudes et aux épaules), et ses longues manches, son col en V et ses délicats petits plis lui donnent un aspect assez moderne:

tarkhan-dress7Elle est exposée au UCL Petrie Museum of Egyptian Archaeology, du nom de l’égyptologue Flinders Petrie, qui a découvert une pile de tissus crasseux en 1913 lors de la fouille d’une tombe à Tarkhan, à 50km au sud du Caire. Alors qu’à l’époque, il était d’usage de jeter les tissus (dont l’importance historique n’était pas comprise), il a décider de conserver l’ensemble, en espérant que cela servirait un jour à expliquer comment les anciens égyptiens pouvaient s’habiller. Ce n’est qu’en 1977 que la pile fut enfin étudiée, et que l’on découvrit la robe.

tarkhan-dress23La robe (ou chemise, vu ce qu’il en reste) est composée de trois morceaux de lin tissé à la main. Comme le bas manque, il est difficile de dire si la robe pouvait être portée par un homme ou une femme, mais sa taille laisse à penser qu’elle était faite pour un adolescent ou une femme mince.

via

Advertisements