Étiquettes

,

L’harmonica de verre est un instrument de musique inventé par Benjamin Franklin en 1761.

C’est une mécanisation des « verres musicaux » : il se compose de bols en cristal, en verre ou en quartz empilés sur un axe horizontal rotatif entraîné par une pédale ou, aujourd’hui, par un moteur électrique. Après s’être mouillé les doigts, on frotte le bord des verres qui émettent un son limpide.

L'harmonica de verre de B. Franklin dans une édition italienne de ses lettres à Beccaria (Milan, années 1770)

L’harmonica de verre de B. Franklin dans une édition italienne de ses lettres à Beccaria (Milan, années 1770)

Mozart dédiera en mai 1791 sa dernière œuvre de musique de chambre (adagio et rondo KV 617) à l’Armonica accompagné de la flûte, du hautbois, de l’alto et du

En 1835, un décret de police l’interdit dans certaines villes d’Allemagne notamment, invoquant que ses sons font hurler les animaux, provoquent des accouchements prématurés ou suscitent la folie chez les interprètes et les auditeurs. L’explication scientifique de ces rumeurs pourrait être la présence de plomb dans le verre causant à long terme, du moins chez l’utilisateur, un cas de saturnisme. L’instrument disparaît peu après. En 1982, le maître verrier Gerhard Finkenbeiner en relance la fabrication à Waltham (Massachusetts).

Source

Publicités