Mots-clefs

,

Battus Philenor, ou papillon queue d’hirondelle bleu de Californie était une espèece menacée comme tant d’autres par la disparition de son habitat naturel (dans la région de San Francisco, particulièrement. Mais grâce aux efforts d’un homme, cela va un peu moins mal pour cette espèce. Le biologiste Tim Wong est à lui seul responsable de la chose, dans son jardin, avec des installations bricolées par ses soins. Et, depuis trois ans, on voit un peu plus de ces si jolis papillons bleus dans la baie de San Francisco.

butterfly6Cela a d’abord commencé comme un passe-temps. Il avait l’habitude d’élever des papillons depuis l’école primaire, et, après quelque recherches, il sut que le papillon ne se nourrissait que d’Aristoloche de Californie, une plante plutôt rare. Le jardin botanique de San Francisco, qui en possédait quelque plants, lui permis d’en faire des boutures.

butterfly3Il a également appris seul à construire un enclos spécialement conçu pour que ces papillons puissent vivre tout leur cycle en toute sécurité (photo ci-dessus), leur permettant à la fois de se reproduire dans des conditions naturelles, tout en les protégeant des prédateurs.

Jeunes chenilles

Jeunes chenilles

Une fois le paradis des papillons construits, il y a transporté une vingtaine de chenilles, et les y a laissé tranquillement vivre leur vie. Et depuis trois ans, il s’en occupe. Après trois ou quatre semaines, la chenille passe dans sa chrysalide, le temps de devenir papillon. À partir de ce moment, cela peut aller de deux semaines à deux ans pour éclore.

Chenilles à un stade plus avancé

Chenilles à un stade plus avancé

Les chrysalides

Les chrysalides

Depuis qu’il a commencé, ce sont des milliers de papillons qui ont pu naître, et être réintroduit au jardin botanique de San Francisco. Chaque année, ils pondent des œufs, qui éclosent à leur tour. Les efforts ont payé.

butterfly8 butterfly7via

Publicités