Étiquettes

, ,

Il n’est jamais trop tard pour apprendre, surtout quand cela permet d’aider des êtres un peu trop fragiles. Ed Moseley a 86 ans, et en est la preuve vivante. Quand il a appris que sa résidence pour aînés participait à une campagne de bonnets tricotés pour prématurés, il a fait ce qu’il fallait pour s’y mettre, alors qu’il n’avait jamais tenu une aiguille de sa vie. Il a demandé à sa fille de lui apprendre à tricoter, et petit à petit, il a réussi. Le premier bonnet lui a pris plus de trois heures. Maintenant, c’est moitié moins. Et depuis, il a fait plus de 50 petits bonnets, et a entraîné les autres résidents, qui en ont fait 300 de plus. Il planifie d’en faire une trentaine par mois, en rythme de croisière.

86-year-old-man-knit-tiny-hats-for-premature-babies-ed-moseley-1 86-year-old-man-knit-tiny-hats-for-premature-babies-ed-moseley-2 86-year-old-man-knit-tiny-hats-for-premature-babies-ed-moseley-3

via