Étiquettes

, ,

Les Selknam, aussi appelés Selk’nam, Shelknam ou Onas, forment un petit peuple amérindien disparu depuis le milieu du vingtième siècle. Ces chasseurs nomades habitaient la Grande Île de Terre de Feu. Ils étaient chasseurs et cueilleurs et vivaient principalement du guanaco qu’ils chassaient avec de petits arcs et des flèches à pointe en pierre. En plus du guanaco, ils s’alimentaient de divers autres animaux : pinnipèdes, manchots, cétacés, mollusques, crustacés et cormorans. Ils consommaient aussi en abondance un champignon parasite du Nothofagus, le Cyttaria. En 1905, il ne restait plus que 500 Selknam sur une population estimée à 4000 en 1880. Quelques-uns furent pris en charge et survécurent auprès de missions salésiennes de Terre de Feu, où ils furent sujets à des épidémies à la suite de maladies contractées auprès des colons.

L’une des cérémonies les plus importantes des Selknam, le « hain », tenait au passage à l’âge adulte. Les hommes adultes étaient peint de noir, rouge et blanc, et portaient masques et fourrure pour personnifier les esprits tant redoutés. Pendant plusieurs jours, le complexe rituel d’initiation permettait d’amener les jeunes garçons à l’âge adultes. L’une des dernières cérémonies s’est tenue en 1920, et a été immortalisée par le missionnaire Martin Gusinde. En voici quelques photographies.

via (cliquez pour voir d’autres photographies)

Advertisements