Étiquettes

, ,

… ou l’art de voir des vers au travail (vers –> poésie, vous l’avez? … Pardon). Ce time-lapse a été réalisé par deux étudiants, Gregor Skoberne et Anže Rovanšek, à Ljubljana, Slovénie. On y voit des vers décomposer progressivement (sur 20 jours) le contenu d’un terrarium contenant des couches de compost et de sciures. C’est ce que l’on appelle le vermicompostage (ou lombricompostage). Il s’agit d’un « processus aérobie naturel et inodore qui est très différent du compostage conventionnel. Les vers de terre ingèrent les déchets organiques puis excrètent du fumier foncé, sans odeur et fertile, ainsi que des granules de boue riches en matière organique qui constituent un excellent amendement pour le sol. Le fumier de vers est un engrais prêt à utiliser qu’on peut appliquer en plus grande quantité que le compost, puisque ses éléments nutritifs sont relâchés à un rythme qui convient aux végétaux en croissance« .

source, via François.

Publicités