Une énorme perle

Étiquettes

On a appris mardi qu’une perle pesant 34 kilos avait été découverte aux Philippines. Ou plutôt redécouverte, car elle avait déjà été découverte il y a 10 ans par un pêcheur, qui la cachait depuis précieusement sous son lit pour qu’elle lui porte chance.
giantpearlJe vous l’accorde, elle ne ressemble pas aux perles que l’on a l’habitude de voir, et on imagine mal en faire un collier. Mais il s’agit bel et bien d’une perle, qui s’est constituée de la même façon. Pour qu’une perle se fasse à l’intérieur d’un mollusque, il faut qu’un parasite, comme un grain de sable ou un caillou entre dans le coquillage, et qu’il réagit en entourant l’objet d’une couche de carbonate de calcium sous la forme d’aragonite ou de calcite. Ce mélange est appelé nacre.

giant_pearl.jpg__800x600_q85_cropLa « perle de Puerto », comme on l’a nommée, est possiblement la plus grosse perle jamais découverte. Lorsqu’elles sont cultivées, elles croissent d’un centimètre par an. On imagine donc aisément que cette perle-là n’est pas toute jeune…

Grimpoteuthis

Étiquettes

,

Les Grimpoteuthis forment un genre d’octopodes appartenant au sous-ordre des Cirrina ou cirrates. Ces octopodes sont abusivement appelés « pieuvre (ou poulpe) dumbo » en raison de leur corps en forme de patte d’éléphant et de leurs deux nageoires en forme d’oreilles. En juillet 2016, le ROV Global Explorer a filmé cet octopode flottant dans une colonne d’eau à 900m sous la surface de l’Arctique. Ils planent au-dessus du plancher océanique à la recherche de vers, bivalves, copépodes pélagiques et autres crustacés. Ils se déplacent en créant des impulsions avec leurs bras, en tirant de l’eau par leur entonnoir, ou en agitant leurs « oreilles » comme des nageoires. Ils peuvent utiliser chacune de ces techniques séparément ou toutes simultanément.

via

Les abeilles sur les murs

Étiquettes

,

Les abeilles meurent par essaims entiers, et c’est une réelle bombe à retardement. Afin de sensibiliser le public à leur sort, l’artiste new-yorkais Matt Willey est à l’origine du projet Good of the Hive Initiative, qui le verra peindre 50.000 abeilles sur des murs, partout dans le monde. Un chiffre qui représente le nombre d’abeilles nécessaire pour qu’un essaim soit viable. Le décompte des abeilles peintes est fait de manière précise sur son site.

bees-1 bees-2 bees-3 bees-5 bees-7 bees-8 bees-9

via

Les lucioles de la mer

Étiquettes

, , ,

La série de photographies The Weeping Stones (les pierres qui pleurent), de Tdub Photo, met en scène ce qui semble être de petits diamants bleus brillant dans la nuit, mais qui sont en fait de ravissantes petites crevettes bioluminescentes. Pour savoir comment cet effet de pierres qui pleurent a été créé, cliquez ici (c’est très simple, pour peu qu’on ait les crevettes sous la main, mais elles ne sont pas difficiles à capturer apparemment). L’espèce en question, Vargula Hilgendorfii, fait environ 3 mm, et est appelée « umihotaru » au Japon. Elle vit dans le sable et les eaux peu profondes. Elle se nourrit la nuit, en nageant près du bord. Elle brille pendant 20 à 30 minutes, et se « rallume » si on verse de l’eau dessus.

Tbud_photo_sea_fireflies5 Tbud_photo_sea_fireflies7 Tbud_photo_sea_fireflies9 tbudphotoseafirelifes1via

Quand le lac devient rose

Étiquettes

, ,

Lorsque l’été s’en vient, le Lac Burlinskoye en Sibérie devient rose. Le reste de l’année, il a pourtant l’air du lac sibérien parfait, bleu ou gris si des nuages passent dans le ciel (ou blanc en hiver). Mais, il est extrêmement salé (c’est une source non-négligeable de sel de table), ce qui est l’une des raisons de la couleur rose: ce sel attire une espèce de crevette microscopique Artemia salina, qui porte bien son nom (elle adore le sel). Elles s’y sentent si bien qu’elles se multiplient à qui mieux-mieux. Pouf pouf pouf, le lac devient rose!

Source

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés