Avril 1950: Coca-Cola débarque en France

Mots-clés

, ,

En 1950, Coca-Cola décidait que le marché français valait la peine d’être conquis. Une grande campagne de marketing s’en suivit, pour promouvoir le produit. Il faut dire, officieusement, le Coca-Cola était présent en France depuis 1919, et officiellement, depuis 1933. Mais l’après-guerre, avec l’arrivée croissante des réfrigérateurs en France, donna à la compagnie l’occasion de mettre un peu plus le paquet sur la commercialisation du Coke. Le slogan « Buvez frais », inscrit sur des camionnettes de livraison sillonnant les rues, était répété à l’envi par des représentants distribuant des échantillons aux adultes et aux enfants.

CokeDans un bar parisien, un homme recrache la boisson sur le photographe.

Coke-3 Coke-8 Coke-7 Coke-4 Coke-AdPublicité datée de 1945, parue dans un magazine.

Coke-1Les représentants, que l’on voit par exemple ci-dessus, portaient des bleus de travail à l’air vaguement militaire, possiblement pour faire écho aux « libérateurs » de 1944-1945.

Coke-6 Coke-9Photos via

Danser avec la lumière

Mots-clés

,

Hakanaï est une performance chorégraphique au milieu de lumières en mouvement. Le mot japonais Hakanaï décrit ce qui est temporaire et fragile, évanescent, quelque chose entre le rêve et la réalité. C’est un terme habituellement associé à la nature, mais qui, de nos jours, est aussi utilisé pour l’homme, et la précarité de la condition humaine. Et c’est tout cet aspect symbolique que l’on retrouve dans cette chorégraphie, grâce aux interactions entre la danseuse et les images qu’elle rencontre. Les images en question bougent selon le rythme et le son sur scène.

via

Air Tintin

Mots-clés

, ,

Brussels Airlines a repeint tout un Airbus A320 aux couleurs de Tintin, plus précisément des planches du Trésor de Rackham le Rouge. D’ailleurs, l’avion s’appelle Rackham, et sera en service au moins jusqu’en 2019, sur diverses liaisons.

tintinairL’extérieur représente le fameux sous-marin requin du Professeur Tournesol. L’intérieur reproduit des planches où l’on retrouve Tintin et le Capitaine Haddock.

tintinair1L’album Le trésor de Rackham le Rouge est disponible à bord, en français, néerlandais et anglais.

tintinair2https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=FrmZTMol5LQ

Source, via

Sous Manchester, les canalisations…

Mots-clés

,

Sous la ville se trouve un dédale de conduites, un labyrinthe d’écoulements divers, destiné à écouler de façon fluide les eaux diverses et variées qui arrosent la ville. Le photographe CJ de substormflow adore explorer ce monde parallèle, et a réalisé un time-lapse permettant de mettre au grand jour cette architecture du dessous, de Manchester en l’occurrence.

https://vimeo.com/123444721

via

La danse des morts des guerriers Chimbu

Mots-clés

, ,

Les Chimbu vivent en Nouvelle-Guinée australienne, dans la province du même nom. Ils seraient environ 60.000 à vivre dans les aires traditionnelles des Chimbu (la province compte 376.000 habitants). On en sait peu sur ce peuple, ce qui rend certains de leurs rituels encore plus fascinants, comme le fait de peindre son corps pour ressembler à un squelette.

181Bien que peu de choses soient connues sur ce peuple, des photographes ou touristes ont pu saisir des clichés de leurs corps peints, au cours des festivals culturels qui rythment la région. Cette coutume aurait pris naissance dans le but de provoquer l’effroi chez les ennemis d’autres tribus. Les Chimbu ont une histoire d’Affrontements violents entre clans, pour des motifs variés.

Skeleton people of the HighlandsCe n’est qu’en 1934 que les occidentaux entrèrent en contact avec les Chimbu, au cours d’une expédition destinée à cartographier la région. Depuis, les tensions entre clans se sont apaisées. Mais la tradition de se peindre le corps est restée.

011C’est au cours des festivals « sing-sing » que les Chimbu retrouvent l’occasion d’arborer leurs peintures corporelles. Ainsi, le festival de Mount Hagen (à partir de 1961) se tient en août, et celui de Goroka (à partir de 1957) un mois plus tard. Ils permettent d’apprécier les célébrations d’une centaine de tribus, dont celles des danseurs-squelettes.

15 11-Chimbu-2 P1060137 P1020229Cliquez ici pour voir plus de photographies.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 439 autres abonnés