De la musique nait l’électricité

Tags

,

Sudha, une percussionniste britannique, a inventé le SPARK, un petit objet qui, en produisant de la musique génère de l’électricité. C’est assez puissant pour éclairer une ampoule pendant quelques heures, ce qui, par exemple, permet aux enfants d’étudier un peu plus le soir ou de recharger un téléphone cellulaire. Ce n’est pas énorme, mais dans certains pays, cela peut faire une différence. Si vous trouvez que le projet vaut la peine d’être soutenu, vous pouvez aller faire un tour sur la page kickstarter du projet.

via

Au milieu de la route se trouve une tombe

Tags

,

Au milieu d’une route rurale, à Amity, Indiana, se trouve une sorte de terre-plein peu banal. Il s’agit en effet de la tombe de Nancy Kerlin Barnett (1793-1831) et se trouve là parce qu’en 1912, son petit-fils a défendu la concession funéraire lorsque les autorités voulaient déplacer le cimetière pour y construire une route. En conséquence, la route fut faite en évitant la tombe. Comme l’indique le panneau au-dessus de la sépulture, Nancy était l’épouse de William Barnett, arrière arrière arrière petit-fils de John Rolfe et Pocahontas.

grave-in-the-middle-of-the-road-917144-640x424 IMG_2755via

Imiter pour mieux se défendre

Tags

,

Quand tu penses qu’après avoir vu des espèces comme ça, certains doutent encore de l’évolution… Regardez donc ce qui semble être des fourmis:

ant mimicking treehopper Cyphonia clavata 2Voici deux représentants de la famille des membracidae (Cyphonia clavata pour être plus précise), et non des fourmis, même si, soyons honnêtes, c’est super bien imité, non? L’extension au-dessus du corps de ces insectes est fait pour faire croire aux prédateurs que ce sont des espèces dangereuses pour eux.

ant mimicking treehopper Cyphonia clavata 6 8622219020_fd20501543_z ant mimicking treehopper Cyphonia clavata 3 Pour en savoir plus, c’est par ici.

 

Forest Man

Tags

, ,

Depuis 1979, Jadav Payeng a planté une forêt, arbre par arbre, seul. Dans ce court documentaire, Forest Man, réalisé par William D McMaster, on le découvre, ainsi que sa forêt, localisée sur l’ile indienne de Majuli, au milieu du fleuve Brahmapoutre. Elle est désormais plus grande que Central Park, et abrite une faune diverse, composée, entre autres, de rhinocéros, tigres, et 115 éléphants.

via

La culture de la botte pointue

Tags

, ,

Une partie de la jeunesse mexicaine a décidé qu’il valait mieux s’éclater en dansant en bottillons pointus plutôt qu’en s’entretuant pour des histoires de cartels de drogue.

1165-Tirate-picudos-Mesquit-Rodeo-MatehualaPhoto

On les appelle les "botas picudas". Il s’agit du signe le plus distinctif d’une sous-culture, qui implique de danser sur des rythmes électro, autochtones et africains afin de remporter de prix assez fabuleux ainsi que de grosses sommes d’argent.

Ces appendices pas du tout phalliques seraient nées grâce à un homme, "Cesar de Huizache",  qui s’est un jour pointé chez un cordonnier et lui a demandé des bottes avec une extension recourbée longue d’environ un mètre. Comme le client a toujours raison, l’homme a eu ses bottes (on ne sait pas si c’était pour donner une saveur particulière à l’expression "donner un coup de pied au cul"). Cesar a dansé dans ses chaussures, et le reste, c’est de l’histoire. Bancale.

Plus c’est long, plus ça plait. Comme on dit, chacun ses goûts.

botas2bpico2blargoPhoto

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 134 autres abonnés