Étiquettes

,

Ressemblant au clavicorde ou au clavecin, le piano créé au début du XVIIIe siècle présente une mécanique totalement nouvelle, et permet de moduler le son pour jouer « piano » et « forte », d’où le nom de piano-forte (c’est bien fait, hein). Les premiers exemplaires connus du pianoforte ont été fabriqués par Bartolomeo Cristofori à Florence entre 1720 et 1726. Ces trois pianos sont conservés au Metropolitan Museum of Art de New-York (1720), au Musée national des instruments de musique de Rome (1722) et au Musikinstrumenten-Museum de l’université de Leipzig (1726). C’est celui du Metropolitan que vous pouvez entendre dans la vidéo ci-dessous, joué par Dongsok Shin (il s’agit d’un extrait de l’une des premières œuvres pour cet instrument.

La date de fabrication du premier piano-forte par Cristofori est incertaine, mais un inventaire réalisé par ses employeurs, la famille Médicis, indique l’existence d’un instrument en 1698. Cristofori n’aura construit en tout qu’une vingtaine de piano-forte jusqu’à sa mort en 1731, améliorant sans cesse son invention, sans qu’elle devînt un succès commercial malgré la qualité des instruments.

Comme on peut l’entendre dan la vidéo, le son rappelle encore celui du clavecin, mais avec une douceur et une profondeur propre à celle que l’on retrouve dans le piano moderne. Intéressant, non?

via

Advertisements